Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

film

  • Le 4e Festival international du film archéologique de Besançon se déroule du 15 au 19 juin, au Nouveau théâtre

    agenda_film-d-archeologie_2011_besancon-1.jpg

     

     

     

     

     

     

     

    agenda_film-d-archeologie_2011_besancon-2.jpg

     

     

     

     

     

     

     

    Cliquez sur les images pour consulter le programme

    Infos et programme complet également disponibile sur le site de  l'Association Fortis

  • Archeologia.be s'y associe + "AO Le Dernier Néandertal" Un film de Jacques MALATERRE

    Pendant plus de 300 000 ans, l'homme de Néandertal règne sur la planète.
    Il y a moins de 30 000 ans, il disparaît à tout jamais...
    Son sang coule-t-il encore dans nos veines ?
    Nul ne le sait, sauf AO l'Homme-Ours.....Le dernier des Néandertaliens !agenda_2010_UGC-Neanderthal-3.jpg

    Après L'Odysée de l'Espèce et Homo Sapiens (plus de 17,5 millions de téléspectateurs sur France Télévisions), Jacques Malaterre revient avec un film splendide, qui touche en plein coeur les questions plus que jamais d'actualité de l'Homme face à la Nature, cette planète qui l'accueille, le berce, le terrifie, le protège, depuis des millénaires: AO Le Dernier Néandertal, un souffle d'aventures qui nous ouvre les portes de nos origines. Un film aux images somptueuses, tourné en décors naturels, qui nous fait rêver notre passé !

    L'Homme de Néandertal faisait corps avec la Nature, il était pacifiste, sensible, curieux, proche des animaux, capable d'émotions, écologiste. Bonne nouvelle, une récente découverte scientifique atteste que 1 à 4% du génome de l'homme moderne proviendraient des Néandertaliens !


    Cette thèse que Jacques Malaterre développe dans son film AO, LE DERNIER NEANDERTAL est à présent confirmée par l’analyse de l’ADN néandertalien*.

    La suite sur Archeologia.be
  • 10ème Festival du Film d'Archéologie d'Amiens du 23 au 27 mars au Gaumont (entrée libre)

    Amiens, Cinéma le Gaumont, du 23 au 27 mars 2010

    La dixième édition du Festival du Film d'Archéologie d'Amiens se déroulera du 23 au 27 mars 2010 au Gaumont, à Amiens. Le soutien financier de la DRAC de Picardie, des collectivités locales et d'entreprises privées se distinguant par leur implication dans l'archéologie régionale (GRT Gaz, VNF), permet d'assurer le bon fonctionnement du Festival et sa gratuité tout en contribuant au financement des prix attribués par notre jury.

    Plus d'une cinquantaine de documentaires seront diffusés lors de treize séances axées soit sur une période chronologique donnée, soit sur une thématique particulière. Les rencontres avec les chercheurs et les archéologues seront l'occasion d'exposer les problèmatiques scientifiques ; celles avec les réalisateurs et producteurs s'attacheront aux divers aspects de la vulgarisation de l'archéologie.

    La séance d'inauguration, avec Kheops Révélé et Quand les Egyptiens naviguaient sur la Mer Rouge, tentera de répondre à deux questions que se posent les archéologues sur la civilisation égyptienne. L'architecte Jean-Pierre Houdin explicitera sa théorie sur la construction de la célèbre pyramide. L'archéologue égyptien Mohamed Abd-El-Maghid et la productrice du film, Valérie Abita, nous présenteront l'expérimentation qui a démontré que les bateaux d'Hatshepsout avaient la capacité de naviguer vers le pays mythique du Pount. La séance de clôture, consacrée à l'Art paléolithique, bénéficiera de la présence de Jean Clottes, l'un des meilleurs spécialistes de cette discipline. Les autres séances présenteront un panorama des découvertes archéologiques récentes à travers le monde, reflet des civilisations disparues. Elles permettront également de faire découvrir les dernières données scientifiques sur l'origine et l'évolution d' l'homme et de mettre en relief les différentes étapes de la recherche archéologique, de la fouille à la reconstitution archéologique en passant par les travaux de laboratoire. Une séance particulière metta en relief un mal endémique de l'archéologie : le pillage du patrimoine ou son instrumentalisation.

    Il appartiendra au jury du festival de décerner quatre prix : le Prix de la DRAC de Picardie de 2500 euros (attribué au meilleur film consacré à l'archéologie métropolitaine), le Prix Jules Verne -Amiens Métropole (1500 euros), attribué au film faisant ressortir le mieux l'aspect aventure humaine de l'archéologie, le Prix GRTgaz "archéologie et partenariat industriel" (1500 euros), attribué au documentaire dans lequel les relations entre le monde industriel et les fouilles archéologiques sont le mieux mises en valeur, le Grand Prix du Festival doté d'une somme minimum de 5000 euros (alimentée par Voie Navigable de France et une souscription qui sera lancée auprès des spectateurs durant le festival) et le Prix du Conseil général de la Somme (1000 euros) attribué au meilleur court-métrage par un jury composé de la quinzaine de membres du club archéologique du Collège de Longueau.

    A l'occasion du Festival, plusieurs manifestations culturelles seront organisées. Spectacle d'inauguration Danser avec l'évolution de Pascal Picq et Michel Hallet Eghayan : 23 mars à 18H30. Exposition Préhistoire de la bande dessinée et du dessin animé : du 23 au 27 mars au Gaumont. Inauguration officielle par Marc AZÉMA, préhistorien et documentariste le 26 mars à 18H30. Cette exposition circulera en Picardie jusqu'au 30 juin 2010. Des séances de dédicace, par leurs auteurs, de publications archéologiques seront également organisées afin de faciliter le dialogue entre public et archéologues.

    Section Vidéothèque à la Bibliothèque Louis Aragon : diffusion des films primés et d'une sélection de documentaires archéologiques qui n'ont pu être retenus pour la compétition officielle.

    Le festival ne s'arrête pas à Amiens. Une décentralisation sera organisée, jusqu'au 31 décembre 2010, sur l'ensemble de la Picardie. A cette occasion, des modules thématiques d'environ 2h seront disponibles pour l'ensemble des structures, notamment scolaires, qui en feront la demande. Selon les disponibilités des intervenants, elles pourront donner lieu à des échanges avec les spectateurs. Des projections seront également organisées dans d'autres villes de France. Ainsi, en partenariat avec le Département de la Charente, une dizaine de films seront diffusés, en entrée libre dans le cloître de l'abbaye de La Couronne, tous les jeudis après midi du 8 au 12 août.

    Tahar Ben Redjeb

    Directeur du festival.

    Archéologue à la DRAC de Picardie

     

    Source : Archeologia.be