Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

  • Grèce - Archéologie : A-t-on retrouvé la tombe d'Alexandre le Grand?

    Grèce - A-t-on retrouvé la tombe d'Alexandre le Grand?

    La question est posée au vu d'une découverte récente faite en Grèce. Une certitude: l'édifice en cours de fouille interpelle. Les dimensions de ce dernier sont impressionnantes: 500 mètres de long pour 3 mètres de hauteur. Un communiqué du Ministère de la Culture confirme la découverte et parle d'un édifice remarquable fait de marbre et datée du 4ème siècle avant JC. Sans répondre à la question, ce même communiqué relativise l'enthousiasme exprimé par les archéologues dans l'attente de faits probants. Une fouille à suivre...

    Lire l'article complet : "Have archaeologists discovered the grave of Alexander the Great? Experts find enormous marble tomb fit for a king under a massive mound in Greece" (Daily Mail, 23 August 2013)

  • Photos du pillage et des destructions du musée de Malawi (Egypte, 17 août 2013)

    egyptians2.jpg


    La Directrice générale de l’UNESCO déplore les dégâts causés au patrimoine culturel en Egypte (Unesco, 19 août 2013)

    La Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, a exprimé aujourd’hui sa vive inquiétude concernant le patrimoine culturel égyptien, suite à des informations faisant état de pillages du Malawi National Museum dans la ville de Minya en Haute Egypte et de la destruction de plusieurs édifices religieux, notamment des églises et des mosquées, en Haute-Egypte, à Fayoum et au Caire.

    « Je condamne avec fermeté les attaques contre les institutions culturelles du pays et le pillage de ses biens culturels », a déclaré Irina Bokova. « Il s’agit de dommages irréversibles pour l’histoire et l’identité du peuple égyptien ».

    La Directrice générale a exhorté les autorités égyptiennes à assurer la protection et l’intégrité des musées, des sites et des monuments historiques, notamment religieux.

    Irina Bokova a également appelé les autorités égyptiennes à prévenir le trafic des biens culturels volés au Malawi National Museum. Elle a rappelé que l’UNESCO était prête à fournir une aide technique dans ce domaine et à mobiliser les organisations partenaires de la Convention de 1970 contre le trafic illicite des biens culturels, notamment l’ICOM, l’ICOMOS, INTERPOL et l’Organisation mondiale des douanes.

    « Le patrimoine culturel exceptionnel de l’Egypte n’est pas seulement un héritage du passé, reflétant son histoire riche et plurielle, c’est également un legs pour les générations à venir et sa destruction fragilise les fondations de la société égyptienne », a déclaré Irina Bokova.

    Revue de presse et photos via Archeologia.be